Vers une édition pérenne

Le paysage des communications savantes au Canada et dans le monde entier subit actuellement des pressions technologiques et économiques qui mèneront inévitablement de nouveaux modèles et de nouvelles approches. Beaucoup de facteurs convergent : les répercussions continues de la technologie numérique sur l’enseignement et la recherche, l’expertise sans cesse croissante des bibliothèques universitaires dans l’utilisation et l’appui des initiatives fondées sur la technologie, la transition vers des politiques sur le libre accès, l’oligopole des éditeurs savants internationaux et les contraintes financières des budgets universitaires. Le livre blanc de l’ABRC, Universités canadiennes et édition pérenne (2016), par Martha Whitehead et Brian Owen, offre une analyse approfondie du sujet.

Par l’entremise de nos comités et en collaboration avec les organisations et les intervenants externes, l’ABRC étudie diverses voies qui pourraient permettre de diffuser largement les résultats de recherches et de les rendre accessibles à l’échelle internationale chez des éditeurs de qualité supérieure et aux coûts les plus bas possible.

Une initiative clé de l’ABRC pour atteindre cet objectif a été le Groupe de travail sur l’édition savante au Canada, groupe multipartite qui a oeuvré de juillet 2016 à juin 2017.

Revues

Les bibliothèques de recherche canadiennes, qui sont confrontées à la tâche difficile de gérer le budget réduit ou stagnant alloué pour les collections à une époque où le prix des revues est croissant et où le dollar canadien connaît des difficultés, doivent trouver des solutions de rechange aux forfaits et aux abonnements individuels qui sont excessivement chers. Au même moment, les éditeurs étudient de nouveaux modèles d’accès et beaucoup d’entre eux se lancent dans l’édition en libre accès tout en continuant d’offrir des revues par abonnement reconnues.

Au cours des 25 dernières années, le libre accès a fait son apparition et il est devenu un modèle reconnu pour la publication de revues. Même si les abonnements sont toujours l’approche dominante, le nombre de revues en libre connaît une croissance constante. Néanmoins, les modèles de financement durable continuent d’évoluer et nécessitent une recherche permanente pour déterminer la viabilité à long terme.

L’ABRC continuera d’appuyer ses membres et les organisations associées qui élaborent des stratégies permettant d’assurer un avenir durable pour l’édition de revues.

Édition de versions longues

Tout comme c’est le cas pour l’édition de revues, les modèles de financement et la technologie de l’édition de versions longues connaissent une évolution. Les livres savants sont de plus en plus publiés par voie électronique et parfois sans publication simultanée en version papier. Certains auteurs négocient avec leurs éditeurs afin que la version électronique de leurs livres soit offerte en libre accès. L’appui du gouvernement et des établissements pour les manuels en libre accès s’accroît alors que des initiatives comme Knowledge Unlatched demandent aux bibliothèques universitaires de mettre en commun leurs fonds d’acquisition afin de permettre la publication de livres en libre accès au profit du plus vaste public possible.

L’ABRC continuera d’examiner la recherche et le travail continus dans ce domaine et elle écoutera ses membres qui élaborent des stratégies institutionnelles en collaboration avec des éditeurs savants et des presses universitaires.

Fonds pour les auteurs

Un certain nombre d’établissements canadiens ont créé des fonds pour appuyer des chercheurs qui sont assujettis à des frais de publication d’articles lorsqu’ils publient dans des revues en libre accès. Il existe plusieurs points de vue sur la viabilité des fonds pour les auteurs et sur les frais de publication d’articles dans l’ensemble, particulièrement lorsqu’on tient compte des contraintes budgétaires extrêmes auxquelles sont confrontées les bibliothèques universitaires.

L’ABRC continuera de favoriser les discussions parmi ses membres et d’étudier les façons possibles de développer et d’améliorer le modèle des fonds pour les auteurs.

Pour une analyse plus approfondie du sujet, veuillez lire le rapport et les documents suivants de l’ABRC :

  • Library Open Access Funds in Canada: review and recommendations [fonds pour le libre accès des bibliothèques au Canada : examen et recommandations] (2016) par le Groupe de travail de l’ABRC sur le libre accès (en anglais seulement)
  • Présentation et tableau connexe sur les fonds de publication en libre accès des bibliothèques

Fonds pour les auteurs et autres formes d’appui au libre accès dans les établissements de l’ABRC

Vous trouverez ci-dessous des liens vers les pages Web des bibliothèques membres de l’ABRC où l’on peut trouver des renseignements sur les appuis offerts par les établissements pour le libre accès et sur les fonds pour les auteurs, s’il y a lieu. Veuillez consulter le bibliothécaire responsable de la communication savante à la bibliothèque de votre établissement pour obtenir les renseignements les plus complets et à jour.