Nouveau rapport du GTDO : Advancing Open : points de vue des spécialistes de la communication savante

Le jeudi 30 avril 2020. – L’Association des bibliothèques de recherche du Canada (ABRC) est heureuse d’annoncer la publication du troisième rapport d’une série produite par son Groupe de travail sur les dépôts ouverts (GTDO). Ce document de réflexion présente une discussion des points de vue exprimés par les participants lors de l’atelier Advancing Open [Faire avancer le savoir libre]  qui a eu lieu en mai 2019.

Lancé par un groupe de gestionnaires de dépôts et appuyé par l’ABRC dans le cadre de son engagement permanent envers le savoir libre au Canada, Advancing Open était perçu comme « l’occasion pour la communauté canadienne des praticiens de la communication savante dans les bibliothèques d’établissements d’enseignement postsecondaire de se réunir et d’explorer des stratégies mises à jour dans le but de promouvoir le savoir libre (libre accès, données ouvertes, ressources éducatives libres) au Canada ».

Le rapport est rédigé par Lindsey MacCallum (Mount St. Vincent University), Ann Barrett (Dalhousie University), Leah Vanderjagt (University of Alberta) et Amy Buckland (University of Guelph) au nom du Sous-groupe de travail sur le renforcement et l’engagement de la collectivité du Groupe de travail sur les dépôts ouverts de l’ABRC. Ce rapport est le résultat de riches échanges qui ont eu lieu entre les participants de l’atelier (plus de 70), composés de spécialistes du savoir libre et des communications savantes. Les discussions ont porté sur les cinq thèmes clés suivants : politiques relatives à la science ouverte (politiques institutionnelles, régionales, nationales et internationales); déroulement du travail et les opérations (p. ex., travaux quotidiens en matière de la science ouverte); infrastructures technologiques liées à la science ouverte (logiciel et infrastructure appuyant la science ouverte); l’élément humain et la science ouverte (diversité et inclusion, charge de travail et soutien de la communauté); et sensibilisation à l’ouverture (activités de sensibilisation en matière de science ouverte).

L’ABRC reconnaît l’expertise et les points de vue importants dont ce travail est le reflet et elle est certaine qu’elle s’inspirera de ces recommandations et de ces points de vue afin d’appuyer le travail en cours au Canada visant à renforcer les services, les mesures de soutien et les mesures incitatives afin de faire progresser davantage la science ouverte. Les efforts de l’ABRC dans ce secteur se poursuivent, en collaboration avec le Réseau canadien de documentation pour la recherche et les nombreuses autres parties prenantes de l’espace canadien de la science ouverte, et les personnes mobilisées par la science ouverte peuvent être certaines d’y observer une harmonisation étroite avec un grand nombre des recommandations énoncées dans le rapport dont plusieurs ont été identifiées comme des domaines d’intérêt particulier. De plus, le rapport offre un contexte et des renseignements utiles qui continueront d’éclairer le Groupe de travail sur les dépôts ouverts de l’ABRC dans la définition de ses activités en cours, surtout en ce qui a trait au renforcement et au soutien du réseau canadien de dépôts.

L’ABRC souhaite remercier les auteures pour leur formidable travail d’organisation de l’événement et de consignation des contributions des participants. L’ABRC reconnaît les commanditaires dont les contributions généreuses ont rendu possible l’atelier Advancing Open, soit : le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR), SPARC, les bibliothèques de l’University of Alberta, Dalhousie University, la University of Guelph, Mount Saint Vincent University, l’Université d’Ottawa et de l’University of Saskatchewan.

> Texte intégral du rapport – anglais (PDF)
> Texte intégral du rapport – français (PDF)

De plus amples renseignements sur le Groupe de travail sur les dépôts ouverts de l’ABRC sont disponibles sur le site Web de l’ABRC.


Les membres de l’ABRC comprennent les vingt-neuf plus grandes bibliothèques universitaires du Canada ainsi que deux bibliothèques nationales. L’amélioration de la recherche et de l’enseignement supérieur est au cœur de sa mission. L’ABRC développe la capacité d’appuyer cette mission, et favorise l’efficacité et la pérennité de la communication savante, ainsi que les politiques publiques qui permettent l’accès le plus large possible à l’information savante.

Pour obtenir de plus amples renseignements et pour faire part de vos commentaires au Sous-groupe de travail sur le renforcement et l’engagement de la collectivité, veuillez communiquer avec :

Lise Brin, agente de programme
lise.brin@carl-abrc.ca
902-318-4485