Le Groupe de travail sur l’édition savante au Canada publie son rapport intérimaire

Le Groupe de travail qui rassemble différents intervenants –  éditeurs de publications savantes, bibliothèques universitaires, bailleurs de fonds et chercheurs – annonce aujourd’hui son projet de lignes directrices pour une édition savante pérenne.

31 janvier 2017. – Le rapport intérimaire qu’a fait paraître le Groupe de travail sur l’édition savante au Canada présente un aperçu du paysage actuel de l’édition savante au Canada ainsi qu’un projet de lignes directrices pour l’édition savante au pays. Ces lignes directrices constitueront la base encadrant un futur modèle pour l’édition savante canadienne dont le succès devra comprendre les caractéristiques suivantes, soient être sans but lucratif, de haute qualité, élaborée au Canada, souple et innovante, offrant un accès maximal et fondé à partir des forces existantes.

Le Groupe de travail sur l’édition savante au Canada espère encourager la discussion au Canada comme ailleurs, et appréciera recevoir tout commentaire sur ce document, pour la suite de ses travaux. Le rapport final proposera un modèle-cadre et des recommandations pour le secteur canadien de l’édition savante dans son ensemble, mais également des points spécifiques aux revues, aux monographies et aux nouvelles formes de communications savantes.

Ce Groupe de travail a été constitué par le Comité de l’ABRC sur l’avancement de la recherche, et correspond directement à plusieurs des activités clés décrites dans la Feuille de route de l’ABRC sur la communication savante, publiée il y a quelques jours. Pour de plus amples renseignements sur le Groupe de travail sur l’édition savante au Canada, veuillez consulter le site Web de l’Association des bibliothèques de recherche du Canada.

> Rapport complet : Rapport intérimaire du Groupe de travail sur l’édition savante au Canada (PDF)

— 30 —

L’Association des bibliothèques de recherche du Canada (ABRC) comprend 29 bibliothèques de recherche universitaires parmi les plus grandes et deux établissements fédéraux. Sa mission consiste principalement à améliorer la recherche et l’éducation supérieure. L’ABRC milite en faveur de l’efficacité et de la pérennité de la communication savante, ainsi que la mise en œuvre de politiques publiques qui garantissent un accès élargi aux résultats de la recherche.

L’Association canadienne des revues savantes est une association nationale sans but lucratif qui s’emploie à renforcer les revues individuelles et la collectivité de l’édition des revues indépendante.

L’Association des presses universitaires canadiennes/The Association of Canadian University Presses (APUC/ACUP) est la porte-parole de l’édition savante au Canada et favorise la vaste diffusion de l’excellence de la recherche au Canada et à l’échelle internationale.

SSHRC CRSH logoLe Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l’organisme subventionnaire fédéral qui encourage et appuie la recherche et la formation en recherche en sciences humaines au niveau postsecondaire.

Le Conseil des bibliothèques universitaires de l’Ontario (OCUL) est un consortium des 21 bibliothèques universitaires de l’Ontario. Sa force réside dans son engagement à travailler ensemble afin de maximiser l’expertise collective et les ressources. L’OCUL améliore les services d’information en Ontario et au-delà au moyen d’achats collectifs et d’infrastructure partagée en information numérique, de collaboration au niveau de la planification, de la politique, de l’évaluation, de la recherche, des partenariats, des communications et du développement professionnel.

Érudit est un consortium interuniversitaire canadien qui travaille en partenariat avec les institutions documentaires et les éditeurs scientifiques pour la diffusion numérique des résultats de la recherche. Érudit offre un accès centralisé à travers sa plateforme de recherche à du contenu de haut niveau.

La Fédération des sciences humaines œuvre à la mise en valeur de la recherche et de l’enseignement pour l’avancement d’une société inclusive, démocratique et prospère. La Fédération regroupe aujourd’hui plus de 160 universités, institutions et sociétés savantes représentant 91 000 chercheurs et étudiants des cycles supérieurs au Canada.

PKP Public Knowledge Project logoLe Public Knowledge Project est une initiative de recherche à but non-lucratif menée par la Simon Fraser University et la Stanford University consacrée à rendre la recherche financée par les fonds publics librement accessible par le biais du libre accès, et qui développe des stratégies à cette fin, tout particulièrement le développement de logiciels libres, des services d’édition, le développement de capacités professionnelles et la participation communautaire.

Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat de 75 universités canadiennes qui se consacre à élargir l’accès au contenu numérique pour les œuvres de recherche universitaire et d’enseignement au Canada. Grâce à l’action concertée des bibliothécaires, des chercheurs et des administrateurs, le RCDR entreprend des initiatives à grande échelle pour l’acquisition de contenu et de licences en vue de mettre en place une infrastructure de connaissances pour soutenir la recherche et l’enseignement dans les universités canadiennes.

Universities Canada logoUniversités Canada est le porte-parole des universités canadiennes, au pays et à l’étranger, représentant les intérêts de 97 universités et collèges universitaires publics et privés à but non lucratif du Canada.

Pour plus de renseignements, prière de communiquer avec :

Gwen Bird, présidente du groupe de travail
Bibliothécaire universitaire et doyenne des bibliothèques, Simon Fraser University
gbird@sfu.ca