Mise à jour du GTDO, septembre 2018

Au cours des derniers mois, le GTDO a concentré une grande partie de son travail sur ses quatre sous-groupes. Voici de brèves mises à jour sur le travail effectué par ces groupes :

Sous-groupe sur OpenAIRE : K. Shearer et S. Haigh ont communiqué avec des représentants des trois organismes qui ont exprimé leur intérêt à l’égard de cette initiative. Ils reconnaissent qu’il s’agit d’un moyen possible de permettre aux chercheurs financés d’assurer le suivi de la conformité, et aussi de mieux comprendre la disponibilité de la recherche canadienne au moyen du libre accès vert. Ce groupe prépare un document décrivant les types de métadonnées qui nécessiteront le plus d’attention, en s’inspirant de l’expérience de l’Université Laval dans la mise en œuvre des métadonnées OpenAIRE. Ce groupe prévoit organiser une réunion avec la communauté des dépôts afin de donner une description détaillée des avantages et des exigences de la mise en œuvre des lignes directrices d’OpenAIRE au niveau des établissements. (Détails sur le projet OpenAIRE)

Sous-groupe sur le renforcement et l’engagement de la communauté : Deux appels communautaires ont eu lieu le 24 mai, un en anglais et un en français. Ceux qui y ont participé se sont montrés vivement intéressés à prendre part aux activités du GTDO, à renforcer les liens et la communication entre les gestionnaires de dépôts canadiens et à tenir un rôle dans la communication savante et la politique sur le libre accès. Compte tenu de ces réactions, le groupe de travail étudie actuellement les possibilités de tenir, au printemps 2019, une réunion nationale de la communauté canadienne de la communication savante et des dépôts, et prévoit partager les mises à jour trimestrielles sur les travaux du GTDO.

Sous-groupe sur les normes relatives aux données d’utilisation des dépôts institutionnels : Les membres de ce groupe de travail réalisent des analyses FFPM des principales solutions à l’appui des données fiables et normalisées sur l’utilisation des dépôts (RAMP, IRUS-UK, Service d’analyses OpenAIRE), qui les aideront à recommander la meilleure approche à l’égard des dépôts canadiens. À l’heure actuelle, une autre tâche principale de ce groupe consiste à déterminer quelles pratiques sont actuellement en place dans les dépôts canadiens. Un sondage en ligne a été préparé et partagé avec la communauté des dépôts afin de recueillir cette information 

Groupe de travail sur les dépôts de la prochaine génération : En mai 2018, le GTDO, en collaboration avec la COAR, a présenté un webinaire au sujet des dépôts de la prochaine génération (DPG), qui a donné un bon aperçu de l’évolution des technologies et de la façon dont elles sont regroupées autour des nœuds de fonctionnalité. Ce groupe de travail œuvre actuellement à préparer un aperçu de la situation actuelle des dépôts canadiens et à établir l’ordre de priorité des cas d’utilisation en fonction du rapport sur les DPG.

Outre son travail au sein du groupe de travail, le GTDO a discuté d’autres enjeux actuels et émergents liés aux dépôts :

  • En mai dernier, Arlene Whetter et Karin MacLeod de BAC ont rencontré le GTDO afin de discuter de la prospection des thèses auprès des dépôts institutionnels. Peu après la réunion, Arlene a publié une mise à jour par l’entremise de la liste REPOS-L allant dans le même sens et reconnaissant qu’il n’y avait aucune prospection en cours et qu’une approche provisoire est en conception jusqu’à ce que le système de gestion des biens numériques (GBN) de BAC soit fonctionnel. Le GTDO fera bientôt un suivi auprès de BAC au sujet de la mise en œuvre d’une solution temporaire.
  • Pierre Lasou (U. Laval) a présenté une affiche sur le GTDO (en anglais) lors de la Conférence LIbER tenue en juillet 2018.
  • Le GTDO a commencé une séance de remue-méninges au sujet des dépôts et des politiques de développement des collections ainsi que des avantages éventuels d’une déclaration nationale cohérente sur ce que la communauté des dépôts souhaite partager et préserver. Cette discussion est en cours.
  • Bien qu’il ne s’agisse pas d’un groupe de travail en tant que tel, un sous-groupe du GTDO (M. Whitehead, K. Shearer, C. Steeves, et B. Owen) discute avec les administrateurs au sujet des dépôts afin de s’assurer que ces derniers comprennent bien les travaux de la communauté des dépôts et la possibilité de rendre les publications scientifiques accessibles ouvertement.
  • Le GTDO a l’intention d’inviter Umar Qasim, président du Groupe d’experts sur la préservation du réseau Portage, à une prochaine réunion pour parler du récent exposé de position du réseau Portage sur la préservation des données de recherche au Canada.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec l’une des membre suivantes du Groupe de travail sur le renforcement et l’engagement de la communauté : Ann Barrett (ann.barrett@dal.ca / 902-494-1669), Lise Brin (lise.brin@carl-abrc.ca / 902-318-4485), Amy Buckland (buckland@uoguelph.ca / 519.824.4120, poste 53877).

Leah Vanderjagt, responsable
Groupe de travail sur le renforcement et l’engagement de la communauté