Donner plus de visibilité aux politiques d’autoarchivage des revues canadiennes : Projet participatif de la semaine du libre accès de 2020

                         

CONTEXTE

Les chercheurs ont souvent besoin de savoir où et quand ils peuvent partager une copie de leurs articles soumis, acceptés ou publiés dans une revue, soit pour se conformer aux exigences de la politique d’un bailleur de fonds, soit pour partager leurs recherches sur une plus grande échelle par le truchement de leur dépôt institutionnel ou d’un dépôt disciplinaire, soit pour décider où publier. Le plus souvent, ils cherchent la revue en question à l’aide de Sherpa RoMEO. Cependant, de nombreuses revues canadiennes ne sont pas encore présentes dans cette éminente base de données internationale et pour celles qui le sont, l’information qui s’y trouve est soit dépassée soit incomplète.

C’est pour cette raison que l’ABRC demande l’aide des bibliothécaires, des chercheurs et des revues canadiennes pour recueillir l’information essentielle au sujet de ces entrées de revues manquantes et incomplètes afin que les chercheurs du Canada et d’ailleurs puissent trouver plus facilement les plateformes de publications savantes canadiennes au moyen de cet outil.

DÉTAILS DU PROJET

Quand cette activité aura-t-elle lieu?
Tout au long de la semaine du libre accès du 19 au 23 octobre 2020.

Que faire pour participer?
Soumettez vos entrées de revues à l’aide du formulaire en ligne ou transmettez dans un courriel adressé à Lise Brin (lise.brin@carl-abrc.ca) l’information que vous avez sur les revues auxquelles vous souhaitez contribuer. Nous vous demandons à tout le moins a) le titre de la revue et b) l’adresse URL de la page du site Web de la revue où est décrite sa politique d’autoarchivage. (Si vous le voulez, vous pouvez vérifier ici quelles politiques ont déjà été soumises avant d’envoyer la vôtre.)

Comment l’ABRC va-t-elle transférer cette information dans SHERPA-RoMEO?

Jisc (l’organisation derrière Sherpa RoMEO) a accepté de collaborer avec l’ABRC et de fournir un clone du système SHERPA grâce auquel un représentant formé de l’ABRC pourra ajouter ou mettre à jour des entrées pour les revues canadiennes, qui pourront ensuite être tirées de la base de données principale de Sherpa RoMEO. Ces travaux devraient être exécutés entre décembre 2020 et mars 2021.

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L’AUTOARCHIVAGE :

Qu’entend-on par « politique d’autoarchivage »?
Les éditeurs établissent des politiques d’archivage dans lesquelles ils définissent la manière dont les auteurs peuvent partager les articles publiés dans leurs revues sur d’autres plateformes en ligne (p. ex. dépôts institutionnels ou disciplinaires). Une politique d’autoarchivage spécifiera souvent quelle version de l’article peut être partagée (édition préoriginale, manuscrit accepté ou version finale publiée), à quel moment (avant la publication, à la publication ou à une date déterminée après la publication) et à quel endroit (site Web de l’auteur, dépôt institutionnel ou dépôt disciplinaire).

Qu’est-ce que la base de données Sherpa ROMEO?
Sherpa RoMEO est une base de données publique en ligne en accès libre gérée par Jisc, une société à but non lucratif du Royaume-Uni qui vous permet de trouver les politiques des éditeurs sur l’archivage des articles de revue en ligne. Chaque entrée dans la base de données résume la politique d’un éditeur pour l’archivage d’articles, avec mention de la version de l’article qui peut être déposée, du moment où elle peut l’être et des conditions qui sont attachées au dépôt.

Qu’arrive-t-il si une revue n’a pas édicté de politique claire concernant l’autoarchivage par les auteurs?
Si vous êtes rédacteur ou éditeur d’une revue qui n’a pas encore dressé de politique d’autoarchivage sur son site Web, nous vous recommandons d’ajouter cette information sur votre site Web. L’Association canadienne des revues savantes (ACRS) recommande à tout le moins que votre politique se conforme au critère de base de la Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications, à savoir que les manuscrits acceptés soient versés dans un dépôt institutionnel ou disciplinaire accessible en libre accès dans les douze mois suivant leur publication (avec un lien menant au lieu de publication officiel). La page Web de l’ACRS citée plus haut donne des exemples de politique. Vous pouvez aussi consulter le bibliothécaire chargé des communications savantes ou le spécialiste du droit d’auteur de votre établissement pour le libellé de votre politique.